14/12/2012

Après Budapest, il y eût Varsovie

Le Pain au Choc' alias le Pain Champignonesque

En quittant Budapest, il était 18h et quelques. Nous avions eu un modeste repas à 12h/13h et un léger goûter (une tranche de pain chacun) pour encas. Lorsque nous sommes arrivés à Varsovie, nous étions affamés. Mais trêve de plaisanterie, il est 8h du matin et il faut trouver l'auberge de jeunesse. Il faut surtout éviter les SDF qui traînent autour de la gare et qui tentent, mollement et violemment, de vous piquer une cigarette ou bien de vous cracher dessus parce que vous refusez de donner de l'argent. La première impression à Varsovie a été celle-ci. Une gare, des SDF et surtout, le building de Bridgestone juste en face de la gare qui est construit en symétrie avec le building de Samsung. On passe sous la route pour atterrir de l'autre côté de la rue, et hop, le Starbuck nous donne la direction. On y va. On rentre à l'auberge et on est accueilli par Amy Winehouse. Petite femme de 25-30 ans, les cheveux noirs, des dreads, des tatouages sur les bras. Wahou. On pose nos affaires et on sort, puisqu'on ne peut faire nos entrées que l'après-midi dans les auberges de jeunesse, rappelons-nous ! On marche en directement du musée pour assister à l'ouverture. Et sur le chemin... oooh magie, on tombe sur une boulangerie. Ca sent bon, elle se fait livrer des oranges, on rentre, il y a même une abeille. *.* Et hoooo des pains au chocolat à côté des tartelettes à la fraise. Miam miam. On sort, on s'assoit. Et Nicolas croqua à pleines dents dans le pain... aux champignons. Et Nicolas n'aime pas les champignons. ON S'EST FAIT AVOIR. S'ensuit les pleurs de l'âme qui sent l'âpre goût du champignon et les relents de vomi qui viennent -je vous passe les détails. Direction le musée... toujours avec ce goût infâme de champi-gnome mortel.

Musée National de Varsovie

Plus sérieusement. Le musée a des allures staliniennes, hitlériennes même. Comme vous pouvez le voir, cet alliage de colonnades avec de la pierre brute. C'est très froid. Les gens dans le musée avaient tous la cinquantaine passée - pour le staff - et tous habillés en habits de deuil. C'était extrêmement perturbant. Les collections n'étaient pas extrêmement époustouflantes m'enfin... C'était beaucoup de peintures animalières, de natures mortes et de peintures religieuses avec un nombre incalculable de triptyques. Enfin bref, on est rentré à 10h, on est quand même sorti il était 14h. On a bien voyagé dans le musée. L'art aussi des portraits. Que de notables mis en peinture. En sortant du musée, sur la gauche, il est amusant de voir une immense statue de... De Gaulle. Oui, oui, oui. On a été très perturbé. La chaleur à Varsovie était affreuse. Tout le monde suait à grosse goutte... En cherchant une galerie de photographies, un vieil homme nous a indiqués. On s'est fait une conversation de sourd. Lui parlait polonais, nous un anglais pitoyable. Ni l'un ni l'autre ne comprenait. Puis on s'est exprimé en signes. Et on a trouvé finalement. Au milieu d'un immeeeeeense parc, à côté des ambassades, une galerie. Petite, mais magnifique. Des photographies, des vidéos.... Et des sujets surtout sur les révoltes polonaises. C'était vraiment beau.

La route principale pour rentrer à Varsovie
Dans notre auberge de jeunesse, on a rencontré une Française voyageant seule. Et qui vient d'Annecy, donc à côté de là où j'étudie. Drôle de coïncidence. Nous sommes sortis dans un bar ensemble et on a beaucoup discuté. Elle m'a intrigué et m'intrigue toujours. Elle doit actuellement être sur son vélo à parcourir l'Europe. De l'Ouest à l'Est, du Nord au Sud. Oui, oui, oui. Elle est partie depuis Mars 2012 et rentre normalement pour Janvier, Février... Fou, non ? Chloé. On a beaucoup parlé philosophie de vie. Vous savez ces discussions que vous avez dans un moment de déracinement total, de mélancolie voire plus. Pendant qu'on discutait, deux limousines sont passées à côté de nous - on était en terrasse - avec des jeunes dedans. Les nouveaux riches, les deux extrêmes de la vie. Le deuxième jour à Varsovie - et le dernier aussi - mon coloc' et compagnon de voyage, a décidé de parcourir la ville seul. Moi, je me suis calé dans un parc, Marivaux en mains à lire. Et j'ai lu pendant 3h Marivaux. Une SDF est venue me demander les patates qui étaient sur le banc à côté de moi - ne m'appartenant pas - je les lui ai données, elle s'est prosternée devant moi. Misère. Deux femmes sont venues aussi. J'ai eu le droit à un document sur les Témoins de Jéhovah que je conserve précieusement. En Français et de l'année 1993, année de ma naissance. Quand j'ai retrouvé mon coloc', 4h plus tard, il était livide, blanc, pâle. Il avait marché tout l'après-midi sous le soleil de plomb, et avec le peu qu'on avait mangé... On est allé manger au MacDo pour trois fois rien. En terrasse, même les oiseaux nous attaquaient. Je me rappelle avoir qualifié l'un d'eux de moineau ninja. Ils venaient sur nos hamburgers, je vous assure. Après avoir bien mangé, il faut dormir. L'état de fatigue était tel... Je me suis endormi pendant une heure et demie à l'auberge de jeunesse. Réveillé, j'ai trouvé mon coloc' discutant avec Pedro, un bolivien faisant le tour d'Europe. Ils avaient discuté pendant ma « nuit ». Le soir même, Pedro nous suivait jusqu'à la gare pour aller à Prague. Et là, la nuit qui s'enchaîna fut l'une des nuits les plus magiques, les plus incroyables voir les plus extraordinaires de ma vie. Ce fut l'occasion de parler avec un couple Mongol, un Biélorusse travaillant en République Tchèque, et notre Pedro, le Bolivien. Le tout à 6, à parler Anglais et Espagnol pendant plus de 5h. Mais ça, je le réserve pour la suite...

. . .

Sinon, quelles sont les nouvelles ? Une semaine de cours, et les vacances sont là. Les notes de concours blanc reviennent. Pour l'instant sur toutes mes appréciations j'ai : En progrès, continuez. Je n'atteins toujours pas la moyenne mais bon, les profs sont contents et je ne suis pas mécontent. 8 en Français en étant passé à côté du sujet dixit ma prof. Mais quand même des progrès selon elle avec l'insertion de citations et de réflexion personnelle. 8 en Géographie avec une carte beaucoup plus claire qu'avant et une composition mieux maîtrisée. Mais toujours ce problème de compréhension du sujet. Hihi. 5.5 en Latin, soit plus qu'à l'accoutumée. Et je ne suis pas le dernier, les notes allant jusqu'à 1. J'ai d'ailleurs pris la résolution de tenter le commentaire + traduction pour le prochain DS. Et la dissertation facultative de Philo où j'ai eu 10. Donc content, celle sur L'un et le multiple. Sinon, sinon. J'ai foiré ma colle d'Anglais sur The Tyger de Blake. Un modeste 8. Erf. J'ai plus ou moins réussi ma colle d'Histoire. J'ai eu : La France en 1871. Mmh, j'n'ai pas du tout accroché. Ma prof m'a dit que c'est quand même mieux m'enfin bon. Je pense avoir 9-10. (Elle est très exigeante) Et j'ai fait mon exposé sur La représentation de la nature chez AK. Et c'est passé ni-ckel. La prof nous a félicités, elle n'a pas fait de reprise. Elle nous a même envoyés un mail pour nous remercier et, je cite : si cet exposé n'est pas un entraînement au grand oral, je ne sais pas ce que c'était. Donc, je suis content et cela me donne d'autant plus confiance en moi. Quoi d'autre ? J'ai fait ma fiche de synthèse sur « 1918 : Une société française en deuil » pour ceux qui le souhaite. Cela fait 3 pages, comme c'est une fiche de synthèse, mais cela peut toujours être intéressant pour la... synthèse (?). Pour ceux qui sont sur Lyon, il y a une exposé sur Soulages au musée des Beaux-Arts, place des Terreaux. J'ai plein de DMs pour la rentrée de Noël. Je lis Lamartine et Lolita, toujours, de Nabokov. J'ai acheté Mémoires d'Hadrien et j'attends de pouvoir le lire. J'ai assisté à une conférence par Aurélien Lignereux sur la nouvelle collection dirigée par Johann Chapoutot : "Histoire de la France contemporaine", Editions du Seuil. Comment écrit-on un livre d'histoire ? Pour mon anniversaire je vais m'empresser de demander les ouvrages parus récemment. Euh sinon... J'ai eu 10 aussi à mon commentaire de spé Histoire. Bon, pas mécontent pour une première. Mercredi je passe ma colle. La vie est belle. J'ai décidé de tout donner pour les 4 mois qui arrivent, mais quand je dis tout... c'est tout. J'ai même fait du petit Latin cet aprem. Demain matin, je fais mes courses de Noël. L'après-midi je bosse. Le soir je suis de soirée. La vie est belle. Ceci est sûrement mon dernier message jusqu'à Noël. Finissez bien l'année tout le monde.

(oui, j'aime les pavés)

6 commentaires:

  1. Coucou, je ne trouve pas ton e-mail, je poste donc ça ici. Je lis ton blog avec beaucoup d'interet et j'aurai quelques questions à te poser.
    1) Comment fais-tu pour ficher les livres que tu lis ? Les fiches tu tous ? Tu souligne dans le livre et tu t'arrete à un certain de nb pour ficher ? Par chapitre ? Comment t'y prends tu ? (je me pose la question en particulier pour les romans pur et dur)
    2) Combien de temps mets tu pour lire un roman de taille moyenne ? (style Madame Bovary disons) Pour le ficher ?
    Merci d'avance pour ton aide !
    P.S : je ne sais pas si tu as twitter mais si tu pouvais me prévenir si tu réponds ici => @ullneverknoow
    ou alors par mail, ce serait sympa : parfaite-inconnue@live.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'ai envoyé un mail ce matin même. ;)

      Supprimer
  2. Merci beaucoup pour ton commentaire :)
    J'espère que le tien s'est bien fini également :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie. Je fonctionne en semestres quant à moi. Et le conseil de classe se déroule à la rentrée des vacances de Noël donc on verra bien.

      Supprimer
  3. Le coup du pain aux champignons, je me suis faite avoir aussi! :D bon ça va que j'aime ça, mais j'imagine que pour ceux qui en ont une sainte horreur, ça surprend :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que surprenant c'est... spécial quand même. C'est là que l'on voit que l'on a pas du tout la même culture. Ou du moins, l'on ne vit pas avec les mêmes ingrédients serait plus juste.

      Supprimer